Le précédent volet de notre série sur l’optimisation de la logistique des médias souple en rouleaux portait sur l’automatisation et la manière dont nos logiciels de contrôle peuvent vous aider à éviter les erreurs. Mais l’informatique peut faire encore plus : elle fournit des données précieuses pour vos processus logistiques.

Par Fabian Franke, CEO de NEPATA.

La numérisation ne s’arrête pas à la logistique des médias souple en rouleaux. Avec le logiciel ConvertPlus2, Nepata offre une interface entre le système ERP et le processus logistique à valeur ajoutée, à savoir l’emballage des médias. Tout d’abord, le logiciel permet d’éviter les erreurs lors de la transformation et de l’envoi. Mais le fait que les données générées ici soient également réinjectées dans les systèmes ERP est bien trop peu utilisé. Par exemple, pour y effectuer des réservations d’entrepôt, pour recueillir des informations sur les lots ou pour pouvoir utiliser ces données en temps réel pour les ventes. Nous voyons encore un grand potentiel d’optimisation ici, et pas seulement en ce qui concerne notre propre solution.

Identifier les Top-Seller – et les pré-produire

En général, il est vrai qu’en logistique classique, on doit traiter davantage ses propres données. Pour ce faire, il faudrait que je puisse vérifier dans mon système ERP quels médias je vends réellement, à quelle fréquence et dans quelles longueurs. Sur cette base, il faudrait que je sache si je peux éventuellement faire une préproduction, car je sais que j’ai de toute façon besoin de cinq fois cinq mètres de rouleaux en blanc et en noir tous les jours. Je peux les produire à des moments où je n’ai pas de stress.

Mesurer les performances des collaborateurs – et les soutenir

Bien entendu, les données peuvent également être utilisées pour évaluer les performances des collaborateurs. Qui réalise combien dans le temps – et pourquoi ? Il ne s’agit pas d’un collaborateur particulièrement paresseux. Peut-être a-t-il des distances de marche beaucoup plus longues que son collègue et devrait-il être soutenu, au moins aux heures de pointe. Ou devez-vous placer la machine sur laquelle travaille cet opérateur dans un autre endroit ?

Optimiser les processus digitaux

Un autre point qui me préoccupe est le fait que nous connectons souvent nos logiciels à des systèmes existants. Avec les clients sur place, nous en apprenons un peu plus sur leur façon de travailler et sur le fonctionnement de leur système de gestion, auquel nous nous connectons. En tant qu’étrangers, nous trouvons souvent que la manière dont les systèmes se sont développés est follement compliquée et encombrante. Mais ce qui est encore plus crucial, c’est que lorsque les préparateurs de commandes avec lesquels nous discutons sur place se plaignent également du caractère parfois contre-intuitif et chronophage de ces processus – au plus tard à ce moment-là – il est vraiment utile d’impliquer davantage les personnes qui font ce travail tous les jours. Qu’est-ce qui prend tant de temps en fait ? Où peut-on optimiser quelque chose, même dans les processus digitaux – un clic, un scan, lancer une impression… ?

Comme vous pouvez le constater, la digitalisation ne doit pas toujours être un projet entièrement nouveau. Déjà avec les données existantes et les processus existants – utilisés intelligemment – beaucoup de temps peut être gagné et les employés sont tellement soulagés qu’ils peuvent investir leur temps dans les processus à valeur ajoutée et ne sont pas retenus par des activités secondaires.

Encore plus de stratégies d’optimisation

L’automatisation par logiciels ou par robots – vous pouvez découvrir les solutions disponibles dans cet article. Vous trouverez ici nos suggestions concernant les passerelles, l‘utilisation des machines et la manipulation des mandrins en carton. Ou bien vous pouvez profiter de nos conseils sur la logistique et la numérisation des médias souples.

Encore plus de conseils dans cette vidéo …

YouTube

By playing the video you accept the YouTube privacy policy.
Learn more

Video laden