Notre série sur l’optimisation de la logistique des médias souples s’intéresse à l’aspect commercial. Une gamme de produits rationalisée peut contribuer à améliorer la logistique – et à éviter les chutes de produits invendables.

Par Fabian Franke. CEO-NEPATA

Aujourd’hui, j’aimerais aborder un point qui, j’en suis sûr, touchera de nombreux responsables d’entrepôts : les entreprises qui proposent les médias souples devraient également examiner de près la gamme de produits proposés. Est-il même possible de proposer les nombreux produits dans leur diversité d’une manière qui apporte une valeur ajoutée? Bien entendu, le marché exerce une pression pour que les commandes soient aussi individuelles et aussi petites que possible. Mais en matière de logistique, cela entraîne des problèmes qui n’ont peut-être même pas été envisagés lors de la conception de l’offre. Ici, nous pouvons inverser les rôles et nous demander : qu’est-ce que nous devrions réellement vendre pour que notre logistique puisse avoir une valeur ajoutée constante?

Problème des rouleaux entamés

Par exemple, les matériaux sont généralement vendus au mètre. Toutefois, cela donne souvent lieu à des rouleaux entamés avec peu me mètres. Après tout, le client n’a pas besoin d’un seul mètre, mais plutôt de trois mètres et plus. Les restes s’empilent donc sur un ou deux mètres, parfois même ils se chevauchent et doivent être éliminés – ce qui n’était souvent pas du tout pris en compte dans le calcul des prix de vente et des marges. Ainsi, non seulement des matériaux et de l’argent sont gaspillés, mais aussi, de la place, ce qui rend d’autres matériaux moins accessibles ou entraîne simplement des coûts supplémentaires.

Éviter les chutes des matériaux

Vous pouvez donc envisager de rationaliser la gamme, au moins pour certaines parties de la gamme ou des articles spéciaux. Au lieu de longueurs et de largeurs arbitraires, il n’existe que quelques « normes ». Si vous ne proposez que des rouleaux de cinq mètres pour un rouleau de 50 mètres, il n’y a plus de rouleau résiduel dans ce sens. Il est également possible de se renseigner auprès du service commercial pour savoir quelles largeurs sont proposées. La largeur 122 cm, 61 cm et peut-être 50 cm supplémentaires sont-elles suffisantes? Les 38 cm sont-ils toujours demandés?

Une autre suggestion concerne la largeur du matériau : supposons qu’un client commande cinq mètres en 61 cm de large. En règle générale, cinq mètres du rouleau mère de 122 cm de large sont d’abord enroulés et le rouleau de cinq mètres est ensuite coupé en deux. Il reste donc un autre rouleau de cinq mètres de long et de 61 cm de large pour l’instant. Il est stocké jusqu’à la prochaine commande – ou jusqu’à ce qu’un rouleau de trois mètres par exemple soit commandé, à la fin on a un rouleau de 2 mètres en stock. Mais si vous savez que vous vendez souvent des largeurs de 61 cm d’un support, vous pouvez d’abord couper un rouleau mère de 50 mètres en deux rouleaux de 61 mètres et en enrouler après les longueurs individuelles. De cette façon, vous avez beaucoup moins de chances d’avoir des restes invendables : le morceau indésirable de deux mètres n’arrive qu’une fois sur les 50 mètres et non avec chaque rouleau.

Toutefois, cette procédure implique un stock plus important et une valeur plus élevée des marchandises dans les petites laizes. D’autre part, il y a l’avantage qu’il y a beaucoup moins de restes invendables. Peut-être ces largeurs peuvent-elles aussi faire l’objet d’une attention particulière par vos commerciaux.

Liquidation des rouleaux restants

Ce qui nous amène au sujet : que faire des restes de rouleaux? Souvent, nos clients n’ont pas de système en place pour automatiser l’utilisation des restes. En d’autres termes, vous pouvez vous débarrasser des reliquats d’un ou deux mètres, qui se produisent plus fréquemment, grâce à des processus de vente appropriés, des prix attractifs et une comptabilisation automatisée dans le système ERP. D’après mon expérience, il existe un grand potentiel pour générer du chiffre avec des marchandises qui, autrement, ne peuvent être que jetées.

Une autre option serait d’offrir à vos clients des rouleaux raccordés. Ensuite, un client qui commande un rouleau de plus de dix ou vingt mètres doit s’attendre à une épissure. Ou bien il bénéficiera d’une remise s’il accepte de prendre un rouleau épissé. De cette manière, il est possible de raccorder un rouleau restant court à un rouleau plus long et réduire ainsi les déchets pour avoir plus de place dans l’entrepôt. Pour en savoir plus sur la fonction de raccordement de la machine NEPATA UA770, veuillez regarder cette vidéo.

Conseil sur la logistique des médias souples

Je suis sûr que vous trouverez également du potentiel avec une bonne communication entre vos équipes de vente et les collaborateurs dans l’entrepôt. Ou bien vous pouvez utiliser notre savoir-faire : en tant que consultant, nous pouvons vous aider à optimiser la logistique de vos rouleaux de matériaux. Depuis 15 ans, nous nous occupons de petits et grands systèmes logistiques pour la transformation des rouleaux dans le monde entier.

Pour plus d’informations sur la « Consultation sur la logistique des rouleaux de médias souples », veuillez demander ici

Encore plus d’astuces dans cette vidéo …

YouTube

By playing the video you accept the YouTube privacy policy.
Learn more

Video laden